frendeitjako

Giorgio Moroder, dite Giovanni Giorgio Moroder

Peu de gens peuvent revendiquer le titre d'inventeur de la disco. Musicien, compositeur et producteur, Moroder le peut.

D'origine italienne, Giorgio Moroder s'installe à Munich, à la fin des années 60.

Là il s'associe au producteur et parolier Peter Bellotte pour le meilleur (beaucoup) et le pire (assez peu).

Dès 1971, ils se font les dents sur quelques succès qui ne dépassent pas les frontières allemandes, mais c'est au milieu des années 70 que Giorgio brasse toutes ses influences.

Il mêle des voix rythm'n'blues et des mélodies latines avec les musiques électroniques naissantes qu'il a découvertes, entre autres chez Kraftwerk : le « Munich sound » est né.

Ses premiers disques sont totalement inno-vateurs. Son incroyable Love To Love You Baby, chanté par Donna Summer, le fait connaître dans le monde entier.  La chanson suivante, Try Me, I Know We Can Make It bat, le record de durée d'une chanson, avec dix-huit minutes.

Cette longueur inusitée, outre l'intérêt qu'elle représente pour les DJ's des clubs, transforme la composition des morceaux, qui peuvent s'installer comme des pièces classiques avec ouverture, exposition du thème, variations, etc. Les ambiances musicales de Moroder et les textes (assez limités) de Bellone sont en outre imprégnés de sexe, l'un des fondements de la disco.

Ses productions sont nombreuses, façonnant de nouveaux talents, comme Donna Summer, ou relançant les carrières de gens plus établis tels que Janis Ian, Blondie, Les Three Degrees ou les Sparks.

Sous son nom, ou celui de Munich Machine, il n'hésite pas à sortir des albums frisant l'expérimental.

Môroder ne renie jamais le disco ou la danse, même lorsqu'il se lance dans la musique de film.

D'entrée, il décroche le gros lot avec celle de Midnight Express et le fameux The Chase qui lui vaut un Oscar
à Hollywood.

Dans la BO d'American Gigolo, il écrit Call Me pour Blondie, aussitôt numéro un aux USA et en Europe.

C'est la fusion du nouveau rock et de la disco !
Moroder obtient encore un Oscar pour sa musique de Flashdance... What a feeling, mais son travail sur la bande sonore restaurée de Metropolis de Fritz Lang peut en revanche sembler plus discutable, malgré la présence de Freddie Mercury (Queen) pour le hit Love Kills.

Au milieu des années 80, il est tellement sollicité par Hollywood qu'il crée un pool de compositeurs : le Music Team.
Leur boulot : vendre aux producteurs et réalisateurs des BO clé en main.

C'est ainsi que Moroder ajoute à la nombreuse liste de ses succès la bande originale de Top Gun, avec le tube Take My Breath Away, interprété par le groupe Berlin.

Giorgio Moroder